Qu’est ce qu’une rupture conventionnelle ?

Parfois, votre travail ne vous donne pas de la satisfaction. Votre salaire n’est pas suffisant ou bien vous avez des problèmes dans la société. Mais vous ne voulez pas démissionner. Vous voulez juste avoir un nouvel emploi sans avoir du problème avec votre employeur précédent. Alors, vous devez choisir de faire la rupture conventionnelle.

Quelques mots sur la rupture conventionnelle

Elle est une forme de séparation de contrat de travail à durée indéterminée ou CDI. Il n’y a pas de complication entre vous et votre employeur. Vous voulez juste libérer de votre contrat. Cela veut dire que vous ne voulez plus continuer à travailler avec votre société pour longtemps. Si vous optez pour la rupture conventionnelle, vous n’abandonnez pas l’emploi. Vous n’êtes même pas en congé. À la fin de votre discussion avec l’employeur, il met en valeur votre expérience chez lui. Ainsi, vous ne serez pas dégradé aux yeux de votre nouvel employeur. Parfois l’entreprise ne vous donne pas la rupture conventionnelle. Vous devez donc lui convaincre de l’accepter.

Pourquoi opter pour la rupture conventionnelle ?

Vous aurez d’avantages sans problème en finalisant la rupture. D’abord vous n’aurez pas de souci, car vous ne vous disputez pas avec votre employeur. Ceci est une communication amiable. Donc vous vous discutez avec douceur. Ensuite, vous pouvez parler de vos conditions de départ. Vous devez rester combien de temps dans la société avant de la quitter ? Si vous êtes déjà près d’aller, veuillez lui demander la somme nécessaire pour une rupture. Et enfin, le monde ne vous juge pas de perdre votre travail par volonté. Vous pouvez gagner votre allocation chômage. Il vous faut simplement l’inscription à Pôle emploi. Ainsi, jusqu’au moment où vous trouvez un nouveau travail, vous pouvez recevoir de l’aide.

Comment miser sur la rupture conventionnelle ?

Vous pouvez envoyer une lettre de demande d’une rupture conventionnelle à votre employeur. Dans cette lettre, écrivez avec hommage les causes de votre départ. Mais sachez que vos excuses doivent être accessibles. Sinon, il ne signe pas votre rupture conventionnelle. Ensuite, vous avez 15 jours pour rester dans la société. Pendant cette période de temps, vous devez suivre toujours les règles. Essayer d’éviter les erreurs. Ainsi, vous ne perdrez pas de deux mois pour les dommages. Vous devez être bon aux yeux de votre employeur. Et enfin, vous recevrez un biais d’un licenciement. Ceci est un acte pour prouver que vous avez fait une rupture conventionnelle.

Conseils juridiques : profiter de conseils en ligne
Bulletin de paie : comment le lire ?