Comment obtenir un divorce pas cher et rapide ?

Divorce pas cher

De type contentieux ou l’amiable, il faut admettre que le divorce est loin d’être une chose facile. Outre les déconvenues que cela puisse occasionner, elle peut, aussi, accaparer votre temps durant plusieurs années et vous coûter une fortune. De ce fait, les deux parties préfèrent se renseigner sur tous les moyens possibles pour alléger les coûts et accélérer la procédure avant de sauter le pas. Dans ce contexte, comment obtenir un divorce rapide et pas cher ?

Divorce rapide et à frais réduits grâce au consentement mutuel

Plus de 80% des individus qui ont choisi de divorcer à l’amiable s’en disent satisfaits. Cela se traduit par les multiples avantages qu’offre cette option, notamment la réduction des coûts et la rapidité de la procédure. Le divorce par consentement mutuel vous évite les procédures judiciaires interminables. Par la même occasion, les tensions entre les deux époux s’atténuent. En effet, le divorce pourra se prononcer en un mois à peine, alors que le divorce conflictuel peut perdurer entre un à quatre ans.

Aussi qualifié de divorce sans juge, ce type de divorce rapide et pas cher n’exige pas de se présenter devant un tribunal. Les frais occasionnés par les procédures judiciaires et éventuelles prolongations se trouvent ainsi réduits.

Comment raccourcir les délais d’un divorce ?

Toutes les procédures de divorce doivent respecter des délais inflexibles et les divorces conflictuels engagent les deux époux sur des mois, voire des années. Néanmoins, divers paramètres peuvent vous faire gagner du temps. À titre d’illustration, la répartition des biens peut engendrer un désaccord et risque de prolonger les procédures. C’est, notamment, le cas lors des situations patrimoines simples. Par contre, si aucune des deux parties ne dispose de biens immobiliers, les futurs divorcés ne seront pas obligés de prendre contact avec le notaire pour départager la liquidation de ces biens.

Toujours en quête d’un divorce rapide, vous pouvez raccourcir les délais grâce aux procédures judiciaire et contractuelle. Par exemple, mieux vaut tomber d’accord sur la garde des enfants car ce sujet à conflit exige la tenue de l’audience. Il est important de souligner que si l’un des enfants du couple veut être entendu, le juge compétent doit intervenir. Ce dernier doit s’assurer que les conventions ne s’opposent pas à l’intérêt de l’enfant. Dans le cas contraire, une deuxième audience est inévitable, prolongeant ainsi les délais. En outre, si les deux conjoints parviennent à trouver un terrain d’entente, il est vivement recommandé de désigner un même avocat pour un gain de temps précieux.

Par ailleurs, la procédure s’allège, aussi, si vous rédigez l’assignation en divorce rapidement. Le divorce conflictuel est connu pour ses étapes lourdes. Suite à l’audience de non-conciliation, un premier cap a été franchi mais chaque partie doit s’assigner en divorce sous trente mois. Vu qu’aucune rupture de contrat ne pourra être prononcée sans cette procédure, il est de votre intérêt d’envoyer ladite assignation le plus tôt possible.

Comment réduire les frais d’un divorce ?

En grande partie, les frais liés au divorce sont occasionnés par les honoraires d’avocats. De ce fait, pour bénéficier d’un divorce pas cher, diminuez le montant des rémunérations à verser en comparant les devis et/ou en engageant un seul avocat. Il est, aussi, astucieux de demander une aide juridictionnelle car souvent, cela prend en charge l’intégralité des frais juridiques (honoraires des avocats, frais du notaire, etc.).

D’autre part, il est possible de faire quelques économies en faisant appel à un avocat en ligne. En effet, la seule condition obligatoire se caractérise par la présence physique des avocats au moment de l’audience.

Enfin, vu qu’une procédure simplifiée diminue la note à payer, les deux conjoints doivent faire l’effort de trouver un accord sur les multiples conséquences du divorce. Ceci dit, rien de tel qu’un divorce à l’amiable.

Se tourner vers les services d’un cabinet de recouvrement de créances
Droits du travail : se faire assister par un avocat spécialisé à Bordeaux